Lunettes et lentilles : quels remboursements ?

Lorsque le médecin ophtalmologue détecte un trouble visuel chez son patient (myopie, strabisme, presbytie, etc.), il lui délivre une ordonnance avec sa prescription : port des lunettes équipées des verres correcteurs ou port des lentilles.

Le remboursement par la Sécurité Sociale de la correction d’un trouble visuel dépend toutefois de nombreux critères, tels l’âge de l’assuré ou le type de correction prescrit. Ensuite, c’est la mutuelle optique de l’assuré qui complète en assurance de meilleurs remboursements optiques.

Trouvez votre mutuelle optique !


Remboursement des lunettes

Après avoir reçu une ordonnance des verres correcteurs adaptés à son trouble visuel, le patient pourra s’adresser à un opticien pour connaître le tarif des différents verres, les types de verres eux-mêmes (antireflets, verres incassables, anti-rayures, etc.) et le remboursement qu’il peut espérer. Un devis remis par l’opticien permettra également à l’assuré de faire librement le choix des verres, en toute connaissance de cause.

Pour les personnes âgées de plus de 18 ans, la monture d’une paire de lunettes est remboursée par la Sécurité Sociale à hauteur de 60% du tarif forfaitaire de 2,84 €. Quant aux verres, le taux de remboursement reste à 60%, mais ce sont les tarifs de convention qui varient en fonction du degré de la correction et qui va de 2,29 € à 24,54 € par verre par an.

Pour les personnes âgées de moins de 18 ans, le remboursement de la monture des lunettes s’élève à 60% du tarif de convention de 30,49 €. La prise en charge des verres correcteurs est également de 60% des tarifs conventionnels qui varient selon le degré de correction (tarif allant de 12,04 € à 66,62 € par verre). Cependant, les enfants âgés de moins de 6 ans ont l’avantage de pouvoir bénéficier des remboursements de plusieurs paires de lunettes en une année en cas d’évolution logique de l’affection.

En savoir plus sur les lunettes en général grâce à Wikipedia

Remboursement des lentilles

De même que pour les lunettes, l’opticien doit remettre à l’assuré avant toute vente un devis des lentilles prescrites sur ordonnance pour pouvoir lui donner des informations sur le type des lentilles choisies, leur marque, et les différentes options possibles. L’opticien informera aussi l’assuré sur le prix des lentilles, la hauteur du remboursement possible et les services dont il pourra bénéficier s’il achète les lentilles (service après-vente…).

Quelle que soit la durée d’utilisation des lentilles choisies par l’assuré (journalière ou hebdomadaire), le remboursement par l’Assurance Maladie est toujours de 60% d’un tarif de convention fixé à 39,48 par œil, par an. Les remboursements des lentilles sont seulement accordés aux personnes souffrant de quelques affections bien précises : astigmatisme irrégulier, myopie de plus de 8 dioptries, strabisme accommodatif, aphakie, anisométropie à 3 dioptries, kératocône.

Les lentilles prescrites pour la correction de ces affections sont appelées « lentilles acceptées » et sont remboursées par l’Assurance Maladie. Quant aux lentilles « non acceptées », la Sécurité Sociale ne prend en charge aucune partie des dépenses de l’assuré. Ce dernier ne pourra donc prétendre un remboursement qu’auprès de sa mutuelle santé s’il avait pris le soin de souscrire à une mutuelle optique dont un bon forfait optique et des bonnes garanties.

En savoir plus sur les lentilles de contact.

Comments are closed.