Le remboursement des lentilles

Lors d’une consultation médicale chez un médecin ophtalmologue, lorsque celui-ci détecte chez son patient un trouble visuel (myopie, strabisme ou autres affections de la vue) qui ne pourra pas être mieux corrigé par des lunettes, il peut lui prescrire des lentilles de contact.

L’assuré pourra alors se rendre chez un opticien, muni de l’ordonnance délivrée par l’ophtalmologue, pour s’informer sur les différents types de lentilles, sur les différentes marques qui existent, et sur les diverses options qu’il a. L’opticien définira alors le prix des lentilles et éclairera l’assuré sur l’éventuel remboursement qu’il pourra obtenir.

Trouver une mutuelle qui rembourse les lentilles :


Remboursement des « lentilles acceptées »

Le remboursement des lentilles par la Sécurité Sociale ne concerne pas toutes les lentilles prescrites par un médecin ophtalmologue. En effet, l’Assurance Maladie ne prend en charge que les lentilles prévues pour corriger les affections suivantes :

  • astigmatisme irrégulier ;
  • myopie supérieure ou égale à 8 dioptries ;
  • strabisme accommodatif ;
  • aphakie ;
  • anisométropie à 3 dioptries ;
  • kératocône.

Lorsque les lentilles sont prescrites dans le cadre de ces affections, on parle alors de « lentilles acceptées ». La Sécurité Sociale rembourse les lentilles acceptées à 60% sur la base d’un tarif annuel, de date à date, fixé à 39,48 € par œil, soit 23,69 € de remboursement par œil par an. Ce montant est toujours le même quelque soit le type des lentilles choisies, leur durée d’utilisation, leur marque, etc.

Mais, même si les lentilles acceptées font l’objet d’un remboursement par la Sécurité Sociale, il serait toujours judicieux pour un assuré de souscrire à une mutuelle santé optique ou une assurance complémentaire santé. En effet, son contrat de complémentaire santé lui permettra de bénéficier d’un meilleur remboursement de tous ses frais de soins optique. La mutuelle santé complétera le remboursement de la Sécurité Sociale : il prendra en charge la différence entre le remboursement de la Sécurité Sociale et les frais réellement engagés par l’assuré.

Woman eye with contact lens applying

Remboursement des « lentilles non acceptées »

Lorsque les lentilles prescrites par l’ophtalmologue sont destinées à corriger des troubles visuels autres que les affections citées ci-dessus (atteinte d’une myopie à moins de 8 dioptries ou d’une presbytie par exemple), la Sécurité Sociale refuse clairement un remboursement en déclarant ces lentilles comme « non acceptées ». Ainsi, même si l’ophtalmologue reconnaît que le trouble visuel détecté sur son patient ne peut pas être suffisamment corrigé par des verres correcteurs et lui prescrit par conséquent des lentilles, le patient ne peut espérer aucun remboursement de la part de l’Assurance Maladie s’il ne souffre pas de l’une de ces affections.

Dans ce cas, seule une mutuelle santé ou une assurance complémentaire santé comme Alptis peut intervenir dans le remboursement des lentilles non acceptées par la Sécurité Sociale. Il est donc important pour un assuré de souscrire à une mutuelle santé optique avec un forfait annuel bien adapté aux besoins de l’assuré. De ce fait, en fonction des garanties souscrites, toutes les dépenses engagées par l’assuré dans l’achat de ses lentilles pourraient être remboursées par sa mutuelle santé.

Comments are closed.